Caisse enregistreuse sans tva

Faire des erreurs est la bonne chose. Les législateurs ont également appris ce principe en permettant aux contribuables de corriger les documents de vente délivrés de manière incorrecte, ainsi que les déclarations, sans avoir à supporter des conséquences importantes. Ceci est possible aussi bien dans le cas de l'enregistrement des ventes à la caisse. Alors, quelle est la correction à la caisse?

En ce qui concerne le cas des personnes physiques qui n'exercent pas d'activités financières et des agriculteurs au forfait, il est nécessaire d'enregistrer chaque autorisation à la caisse et de reconstituer le reçu. Les revenus sont inclus dans le KPiR sur la plate-forme de rapports périodiques. Les erreurs lors de la délivrance de reçus fiscaux se réfèrent généralement à: le montant de la taxe sur les matériaux et les services, la date ou le montant des ventes, le nombre de produits ou de services. Cela tient également au fait que les rôles dans la devise fiscale sur laquelle les reçus sont écrits vont dépasser le premier et imprimer une preuve d'achat erronée. En enregistrant des ventes sur un montant très lourd et complexe, cela signifie donc que les transactions effectuées à la caisse ne peuvent être ni retirées ni améliorées à l’aide de la fonction de faible coût de l’outil actuel. En mars 2013, la méthode à appliquer en cas d'erreur dans la facture fiscale n'était pas évidente. Au cours des travaux, des mécanismes ont été mis au point, avec l’appui des bureaux, mais le phénomène a également un caractère officieux. À compter du 1er avril 2013, la loi sur les caisses enregistreuses fiscales comportait des dispositions régissant cette question. À partir d'avril 2013, les contribuables enregistrant des ventes avec des caisses enregistreuses doivent enregistrer deux enregistrements: des enregistrements de déclarations et de plaintes et des enregistrements d'erreurs évidentes. Les réglementations ne précisent pas à quoi elles devraient ressembler, devraient être décrites et les données qu’elles doivent contenir. Les deux sont adaptés pour corriger les ventes achetées dans la conscience du dépositaire, et ce dernier sera utile dans le succès de ce qui précède. erreurs. À la fin de l'annulation du récépissé, il est nécessaire de rédiger le texte approprié pour le registre des erreurs, notamment: valeur brute et taxe sur les ventes mal enregistrées, une brève description des motivations et de la qualité de l'erreur accompagnant le récépissé d'origine.